la petite histoire de l'aromathérapie

L'histoire de l'aromathérapie commence plus de 3500 ans avant JC. Les plantes aromatiques étaient utilisées à l'époque à des fins religieuses, de parfum et de médecine. Le terme actuel «aromathérapie» a été inventé par le chimiste français René-Maurice Gattefosse en 1935 après un incident de brûlure, il a affirmé l'avoir traité efficacement avec de l'huile essentielle de lavande.

Si les plantes et leurs extraits sont utilisés depuis des millénaires de façon souvent empirique, c’est en France que l’étude des huiles essentielles a vu le jour, en 1830, à Grasse, ville des parfumeurs et haut lieu de distillation.

Très vite, certains savants, comme Louis Pasteur, s’y intéressent.  Dès 1887, Charles Chamberland, disciple et assistant de Pasteur, mesure scientifiquement l’effet antiseptique des huiles essentielles d’origan, de girofle et de cannelle sur le bacille du charbon…

lavande golden hour
68% des personnes connaissent l'aromathérapie

C’est ensuite René-Maurice Gattefossé, ingénieur chimiste lyonnais, qui va découvrir, en 1910, les vertus thérapeutiques de la lavande pure après une explosion de son laboratoire lui ayant valu d’importantes brûlures, soignées par l’application d’huile essentielle de cette plante. Convaincu par ce « miracle », il fonde la Société française de produits aromatiques et publie une vingtaine d’ouvrages qui font encore référence. Ils feront gagner à l’aromathérapie ses lettres de noblesse… et son titre, puisqu’on doit aussi à Gattefossé le terme d’aromathérapie, en 1935.

Sévelinge, un pharmacien lyonnais, démontre, en 1929, l’efficacité antibactérienne de certaines huiles essentielles. Puis, dans les années 1950, un médecin militaire les utilise pour soigner les blessés d’Indochine.

L’aromathérapie est lancée… et ne s’arrêtera plus !

En 1975, Pierre Franchomme, pharmacologue et aromatologue, apporte un progrès décisif en proposant de prendre en compte la notion de « chémotype », véritable « carte d’identité chimique de la plante » recensant les molécules aromatiques principales qui la caractérisent et sont à l’origine de ses propriétés.

Aujourd'hui, l'aromathérapie est de plus en plus étudiée scientifiquement. Elle est reconnue comme une médecine à part entière. On compte plus de 17 000 articles parus dans des publications scientifiques de haut niveau international…

chémotype huile essentielle puressentiel

Pour en savoir plus sur l'aromathérapie

*Source : étude de cadrage sur l’aromathérapie, TNS Sofres pour Puressentiel – avril 2016

Utilisez les plantes et les Huiles Essentielles avec précaution. Avant toute utilisation, lisez attentivement les informations et les précautions d'emploi. 

Extraits du Guide "48 huiles essentielles indispensables pour se soigner autrement", de Top Santé.

J'accepte

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, pour réaliser des statistiques de navigation, et pour faciliter le partage d’informations sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici

Ce site internet étant destiné principalement à être reçu sur le territoire français, le site, son utilisation, ainsi que tout le contenu disponible sur le site, sont régis par la loi française. L'accessibilité du site internet dans tout autre pays ne peut avoir pour effet de soumettre les informations présentées sur le site aux législations particulières de chaque pays. (CGU)