LES 13 RÈGLES D'OR DU MASSAGE AUX HUILES ESSENTIELLES

Quelles sont les bons usages afin de profiter de tous les bénéfices d'un massage aromatique, en toute sérénité, sans prendre aucun risque ? Découvrez les 13 règles à suivre pour en tirer les meilleurs bienfaits.

1. Lavez-vous soigneusement les mains avant ET après tout massage aromatique. Même petit et court ! Avant, par hygiène, et après, pour éviter de garder des huiles essentielles sur les mains. Vous risquez d’oublier et d’approcher ensuite les doigts de vos yeux. Désagréable !

2. Test de sécurité. Vous avez la peau sensible, vous ne savez pas comment elle va réagir à un massage aromatique ? Vous avez entendu parler des allergies aux huiles essentielles et vous redoutez une réaction cutanée ? […] Certains épidermes, plus réactifs que d’autres, méritent qu’on les teste en y appliquant un petit « échantillon ». Il suffit de poser 2 gouttes du mélange concerné sur la face interne des poignets ou dans le creux du coude. Certains préconisent de recouvrir ensuite d’un pansement et de le retirer au bout de 12 heures : en l’absence de rougeur, il n’y a aucun danger à employer votre huile de massage aromatique sur des zones plus étendues du corps. Mais en réalité, le pansement n’apporte pas grand-chose, surtout si l’on est en plus réactif à sa « colle » ! À vous de voir : avec ou sans, l’important est que votre peau ne soit pas irritée, rouge ou qu’elle ne démange pas. C’est ce qu’on appelle le test de sécurité.

3. Si vous préparez vos mélanges vous-même, utilisez exclusivement des matières premières (huiles essentielles et huiles végétales) d’excellente qualité.

Pour les huiles essentielles :

Toutes ne sont pas de qualité égale. Visez les « 100 % naturelles, 100 % pures et 100 % totales ». Ces mentions garantissent une huile essentielle non dénaturée, non « mélangée » à d’autres substances – synthétiques ou naturelles – de moindre qualité : vous êtes sûr(e) de profiter pleinement des principes actifs. Le « bio » (cosmétique écologique et biologique) va encore plus loin, à condition d’être contrôlé par un organisme certificateur reconnu, comme Ecocert, par exemple. Autre précision intéressante : la mention HEBBD (Huile essentielle botaniquement et biochimiquement définie) prouve que la variété, l’espèce et le chémotype botanique de l’huile essentielle sont connus, référencés et analysés. Achetez de préférence vos huiles essentielles et huiles végétales en pharmacie ou en parapharmacie, où les garanties de contrôle peuvent être fournies sur simple demande et où la traçabilité est totale. Méfiez-vous des circuits moins sûrs, comme Internet (sauf s’il s’agit d’une marque connue pour sa qualité comme Puressentiel) ou les marchands ambulants.

Pour les huiles végétales :

Extraites à froid et bio, c’est l’idéal. Votre peau ne mérite pas moins. Il serait illogique de lui offrir des huiles essentielles de qualité dans un support médiocre…

4. Par principe de sécurité, il est déconseillé d’utiliser les huiles essentielles chez les femmes enceintes et les jeunes enfants. En réalité, cette restriction d’emploi concerne surtout la voie interne, et seules quelques huiles essentielles pourraient réellement être dangereuses. Mais, en l’absence de conseils de la part d’un spécialiste, conformez-vous à cette « interdiction ».

Notamment, pas de massages du ventre pour les femmes enceintes ni de la poitrine chez une maman allaitante ! En revanche, vous pouvez utiliser sans aucun risque les produits spécifiques pour enfants (par exemple les baumes « Bébé Détente » ou « RESP OK® »), ils sont conçus spécialement avec des huiles essentielles aussi douces qu’actives. Et soulager les maux de dos d’une future maman à l’aide d’un massage aromatique à la lavande ne peut faire que du bien !

Attention !

Évitez les huiles essentielles renfermant une forte teneur en terpènes, responsables de troubles convulsifs chez les jeunes enfants. C’est le cas du citron, de la cannelle (ainsi que de beaucoup d’épices), du pin, du giroflier, de l’anis, du fenouil, du thym à thymol, de l’origan, des huiles essentielles « à camphre », de la menthe.

5. L’ambiance et la mise en confiance comptent autant que la précision du geste. Si vous massez un proche, un enfant, une amie… on vous pardonnera facilement un mouvement approximatif, mais pas une pièce trop froide, trop éclairée ou bruyante, par exemple. Prenez votre temps, installez confortablement le « receveur », soyez à l’écoute de l’autre (ou de vous-même en cas d’automassage), prévoyez éventuellement une musique douce, ne pensez à rien d’autre qu’à ce que vous êtes en train de faire.

6. Réchauffez vos mains avant de commencer à masser. Et veillez, de même, à faire tiédir votre huile, soit entre vos mains, soit en plongeant le flacon dans de l’eau tiède. Rien de pire que des mains glacées et une huile froide sur la peau ! Évidemment, elle ne doit pas brûler non plus : ne réchauffez pas votre flacon au micro-ondes !

7. Que vous massiez votre propre corps ou celui d’un de vos proches, si vous ne savez plus dans quel sens mettre vos mains ou faire vos gestes, continuez lentement à masser dans le sens du muscle, en suivant la courbure musculaire naturelle ; par exemple, pour le mollet, le long de la jambe de bas en haut, pas de façon perpendiculaire. Et laissez-vous guider par votre instinct !

8. En cours de massage, évitez de retirer vos mains du corps. Gardez toujours le contact avec la personne massée. Si vous devez reprendre de l’huile, emparez-vous du flacon d’une main, mais laissez l’autre bien à plat sur la peau de la personne massée.

9. N’appliquez jamais d’huile essentielle sur les muqueuses. Les muqueuses, ce sont toutes les zones corporelles tapissées d’une fine couche de peau humide (yeux, narines, bouche, organes génitaux).

10. Un massage ne doit JAMAIS faire mal, ni aggraver une douleur. Dans tous les cas de maladie chronique, personne très âgée ou affaiblie, demandez conseil à un professionnel de la santé avant de vous lancer dans des massages aromatiques.

11. En cas d’éclaboussure d’huile essentielle dans les yeux, rincez rapidement et délicatement avec une huile végétale. Surtout pas d’eau (sauf si c’est votre seule option en l’absence d’huile végétale). Le principe est de diluer le plus possible l’huile essentielle dans l’huile végétale. Or, une huile essentielle ne se dilue pas dans l’eau !

12. N’imposez jamais un massage. Une personne qui ne souhaite pas être massée ne tirera probablement aucun bénéfice de sa séance.

13. Après un massage aromatique, on ne se rince pas ! On s’enveloppe dans un peignoir chaud et douillet pendant au moins 10 minutes, puis on s’habille ou… on se met au lit selon l’heure de la journée.

Utilisez les plantes et les Huiles Essentielles avec précaution. Avant toute utilisation, lisez attentivement les informations et les précautions d'emploi. 

Extraits de Automassages aux huiles essentielles – Guide visuel par Isabelle Pacchioni aux éditions Leduc.s

J'accepte

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, pour réaliser des statistiques de navigation, et pour faciliter le partage d’informations sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici

Ce site internet étant destiné principalement à être reçu sur le territoire français, le site, son utilisation, ainsi que tout le contenu disponible sur le site, sont régis par la loi française. L'accessibilité du site internet dans tout autre pays ne peut avoir pour effet de soumettre les informations présentées sur le site aux législations particulières de chaque pays. (CGU)